Libye- Tempête Daniel : « Libye-Tempête Daniel : « Une aide humanitaire immédiate est nécessaire »- Refugee International

Sharing is caring!

Libye- Tempête Daniel : « Libye-Tempête Daniel : « Une aide humanitaire immédiate est nécessaire »- Refugee International


« La tempête Daniel a fait tomber près d’un an de pluie sur certaines parties de la Libye en moins de 24 heures, déclenchant des inondations soudaines aggravées par l’effondrement de deux barrages. Plus de 6000 personnes ont été tuées, un nombre qui devrait augmenter, avec au moins 10000 disparus et des dizaines de milliers de déplacés. Certaines des zones les plus touchées restent inaccessibles et une aide humanitaire est nécessaire de toute urgence.

Des tempêtes similaires devraient s’aggraver à mesure que le changement climatique s’aggravera. La tempête Daniel a également causé certaines des pires inondations jamais connues dans le sud de l’Europe : un rappel que les effets du changement climatique traversent les frontières nationales et continentales et doivent être abordés en tant que communauté mondiale.

De plus, la dévastation de la tempête Daniel était due non seulement à l’aggravation des effets du changement climatique, mais aussi à la mauvaise maintenance des infrastructures qui ont conduit à l’effondrement des barrages, des routes et des maisons. Le conflit en cours, l’instabilité et la gouvernance divisée en Libye ont nui à la résilience physique et sociale des communautés à travers le pays.

Une aide humanitaire immédiate doit être fournie aux centaines de milliers de personnes déplacées à l’intérieur du pays ainsi qu’aux migrants et réfugiés en transit pour répondre à leurs besoins essentiels. Les gouvernements doivent également accorder la priorité aux personnes touchées pour la réinstallation immédiate, les admissions humanitaires et d’autres voies complémentaires pertinentes, car de nombreuses personnes en attente de décisions sont à nouveau déplacées et confrontées à des conditions de plus en plus difficiles.

Pour réduire l’impact des futures tempêtes, la Libye doit adopter un plan national d’adaptation au titre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et accéder à davantage de financement du Fonds vert pour le climat. Enfin, les populations déplacées à l’intérieur du pays, les réfugiés et les migrants doivent participer à la planification de l’adaptation à long terme et être considérés comme des bénéficiaires pour qu’elle réussisse à terme. »

Jocelyn Perry est avocate principale et gestionnaire de programme pour le déplacement climatique à Refugee International

Oh bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre [link]politique de confidentialité[/link] pour plus d’informations.

error: Content is protected !!