Comores: Faire face au choléra à Anjouan

Sharing is caring!

Comores: Faire face au choléra à Anjouan

RivièreàAnjouan@EraEnvironnement

Par Era Environnement

Aux Comores, le choléra sévit depuis le mois de février. L’île d’Anjouan est l’ épicentre de l’épidémie. Plusieurs actions de prévention ont lieu. Mais la maladie perdure. Anjouan présente plus de 6000 cas de choléra le 25 mai dont 120 décès. Des organisations s’engagent dans la sensibilisation. Mais les défis sont colossaux.

FairefaceauCholéra@UniondesComores

La gestion de l’eau et des déchets, les pratiques funéraires sont au centre des préoccupations. La Croix Rouge a installé deux unités de traitement de l’eau à Anjouan. Mais il y a 20 communes sur l’île. Des organisations ont reçu des financements pour la désinfection des domiciles et espaces publics. Ces financements doivent précisément servir aussi à soutenir les centres de traitement et mettre en place des protocoles d’enterrements. Toutefois, ces procédures doivent faire l’objet d’une forte sensibilisation.

Mayotte

Depuis 2019, l’Union des Comores est classée, par la Banque Mondiale, parmi les pays à revenus intermédiaires . Les Comores font face à une crise économique liée à l’inflation, et subissent une crise sanitaire et environnementale avec le choléra et les conséquences des intempéries.

Le gouvernement comorien est notamment critiqué par l’opposition pour l’organisation de l’investiture du président Azali Assoumani et de ses gouverneurs. Des soupçons de corruption planent autour des sociétés d’Etat, notamment celle gérant l’électricité. Mayotte est l’autre questionnement. Le département français revendiqué par les Comores depuis l’accession à leur indépendance, s’est invité dans cette investiture. A ce jour, Mayotte recense deux décès causés par le choléra venant d’Anjouan. 70 kilomètres séparent les deux îles.

Récemment, le 16 mai, durant le 38ème  conseil des ministres de la Commission de l’Océan Indien ( COI), la Secrétaire d’Etat Chrysoula Zacharopoulou représentant la Réunion a plaidé pour l’intégration de Mayotte dans l’institution régionale.

L’île de Mayotte, réclamée par les Comores, n’a pas accès au réseau Surveillance Épidémiologique et  gestion des alertes (SEGA), one Health . La France, d’après la représentante française, apportera 600 000 euros pour la pérennisation de SEGA one health. A noter que les Comores et la France ont intégré la COI en 1986. Lors du conseil des ministres des États membres de la COI, des recommandations de la
conférence ministérielle sur la sécurité sanitaire de septembre 2023 ont été pris en compte. Elles permettent de doter la COI d’une stratégie régionale en santé et de formaliser la création du Fonds SEGA – One Health.

Les mesures de protection

En déplacement à l’Hôpital de Mrémani, Dr Anssouffoudine Mohamed s’est entretenu avec notre journaliste stagiaire, Youssouf Archami. Dr Anssouffoudine Mohamed est l’actuel directeur régional de la santé sur l’île d’Anjouan.

Faire face au choléra à Anjouan

Oh bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre [link]politique de confidentialité[/link] pour plus d’informations.

error: Content is protected !!